CNDD-FDD; Lancement de la Semaine dédiée aux vaillants combatants – Le parti soutient davantage les vaillants combattants, les veuves et les orphelins des disparus

Sur la colline Buga de la commune Kayogoro en province de Makamba, se sont déroulées les cérémonies de lancement de la Semaine dédiée aux vaillants combattants du CNDD-FDD en date du 18 novembre 2015. C’était une occasion pour les vaillants combattants de se rappeler les moments forts de leur lutte armée et d’évaluer là où ils en sont avec la démocratie qu’ils voulaient réinstaurer au Burundi. Le parti CNDD-FDD leur a promis la mise en place d’un commissariat général qui se chargera des questions des anciens et vaillants combattants.
Dans son discours, le représentant des anciens et vaillants combattants a rappelé les événements à l’origine de la lutte armée, à savoir l’assassinat du 1er président démocratiquement élu Melchior Ndadaye. Au cours de leur lutte armée en vue de la libération de la démocratie, M. Kurisansuma a révelé qu’ils s’étaient convenus de lutter pour la justice, la démocratie et le développement durable. Et de préciser que c’est ce que font quotidiennement les anciens combattants du CNDD-FDD dans les travaux de développement communautaire et dans la consolidation de la démocratie en accordant une place de choix à l’accès au pouvoir par la voix des urnes.
M. Kurisansuma a demandé à la représentation du parti de faire un plaidoyer au près du gouvernement en faveur d’une mise en place d’une loi qui traiterait de la même manière les anciens combattants comme cela se fait pour les anciens militaires de la FDN (Forces de défense nationale). Là, il a insisté sur la prise en charge des handicapés de guerre. M. Kurisansuma a également demandé à la représentation du parti CNDD-FDD de penser à la création au sein de ses organes dirigeants d’un commissariat qui traiterait les questions et problèmes que rencontrent les anciens combattants surtout réserver un traitement spécial aux veuves et orphelins laissés par eux.

Le choix de Buga pour la célébration n’est pas un fait du hasard

Dans son discours de circonstance, Pascal Nyabenda, président du parti CNDD-FDD a fait savoir que le lancement de la semaine dédiée aux vaillants anciens combattants se déroule sur la colline Buga zone Gatabo en commune Kayogoro pour plusieurs raisons. Parmi celle-ci, M. Nyabenda a indiqué que c’est l’un des endroits où les combats ont été durs et ont abouti à la cessation des hostilités qui ont duré plus de 10 ans. Une autre raison qui n’est pas des moindres est que c’est un endroit où le CNDD-FDD a perdu plusieurs de ses combattants avec beaucoup de blessés. Parmi les blessés enregistrés à Buga, l’actuel chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza. L’autre raison est que le 1er congrès du CNDD-FDD alors mouvement armé s’est tenu à Buga, a renchéri Pascal Nyabenda.

Une occasion de se rappeler du processus de lutte vers la démocratie

M. Nyabenda a demandé à tous les Bagumyabanga en général et aux vaillants anciens combattants en particulier de se rappeler du chemin parcouru jusqu’à ce jour à savoir le combat vers la démocratie. Ainsi, il leur a rappelé que depuis la colonisation belge avec les régimes des militaires putschistes, les Burundais n’ont cessé de mourir en train de combattre pour la démocratie. Le combat a continué jusqu’à la signature de l’Accord global de cessez-le-feu en 2003. C’est à cette période que les corps de défense et de sécurité incluant toutes les tendances surtout ethnique ont été constitués attirant ainsi la confiance de tous les Burundais, a fait remarqué M. Nyabenda. Tout cela grâce aux vaillants combattants qui ont versé leur sang pour le bien du pays afin de restaurer la démocratie au Burundi.

La célébration se déroulera dans toutes les communes du pays jusqu’au 21 courant

Pascal Nyabenda a annoncé que les cérémonies de la commémoration de la journée des vaillants combattants se dérouleront dans tout le pays jusqu’au 21 novembre 2015. Le mois de novembre est significatif pour les vaillants combattants, a-t-il dit ; en rappelant que l’Accord global de cessez-le-feu a été signé le 16 novembre 2003. M. Nyabenda a aussi appelé tous les vaillants combattants à faire leur cette semaine et ainsi participer à sa préparation. Aux autres Bagumyabanga et leurs amis, il a demandé de soutenir les vaillants combattants.
Revenant sur le thème retenu cette année qui invite tout les Bagumyabanga et leurs amis de se rappeler que c’est grâce aux vaillants combattants qu’on chante la démocratie au Burundi actuellement, Pascal Nyabenda a annoncé le soutien ferme et indéfectible que le parti CNDD-FDD apportera aux vaillants combattants. Ainsi, il a annoncé que prochainement, la représentation du parti va mettre en place un commissariat général chargé de suivre les anciens combattants, les veuves et orphelins laissés par les braves combattants.
Les cérémonies se sont clôturées par la signature dans le livre d’or en mémoire des vaillants combattants emportés par la guerre. Les représentants de certains partis politiques, des confessions religieuses et d’autres invités avaient également pris part aux cérémonies.

Amédée Habimana