Des dirigeantes africaines avant-gardistes dans le domaine de la santé mondiale se voient attribuer les récompenses suprêmes de l’USP CePAT

Les dirigeantes partagent leurs perspectives de mentorat avec des étudiantes et de jeunes professionnelles

ACCRA, Ghana, 15 janvier 2017 /PRNewswire/ — La United States Pharmacopeial Convention (USP) a honoré quatre éminentes africaines, parmi lesquelles la présidente de l’Ile Maurice, pour leurs contributions à la science et à la santé publique, dans le cadre du programme d’Excellence du Center for Pharmaceutical Advancement and Training (CePAT) aujourd’hui à Accra. Avant de recevoir leurs prix, elles ont rejoint l’équipe de haute direction de l’USP pour parrainer des étudiantes et de jeunes professionnelles issues de nombreuses communautés africaines et lancer le programme Women in Science Exchange (W.I.S.E.) CePAT de cette année.

President of the Republic of Mauritius, H.E. Ameenah Gurib-Fakim (center), visits the Accra, Ghana, lab of the United States Pharmacopeial Convention (USP) Center for Pharmaceutical Advancement and Training (CePAT) with Ronald T. Piervincenzi, Ph.D. (left), chief executive officer, USP, and Patrick H. Lukulay, Ph.D. (right), vice president of Global Health Impact Programs for USP.

Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République de l’Ile Maurice, a reçu un Prix d’excellence pour l’ensemble de ses contributions à la santé publique en Afrique et dans le monde. Au début de sa carrière, elle a participé à la rédaction de la première pharmacopée de plantes d’Afrique, un recueil de remèdes à base de plantes.

La présidente Mme Gurib-Fakim a évoqué la forte demande qui existe pour des dirigeantes dans le domaine des sciences et a encouragé les jeunes femmes et étudiantes présentes à l’évènement à intégrer le pipeline pour embrasser des carrières scientifiques, ajoutant, « Nous nous plaignons du fait qu’il n’y a pas assez de femmes qui sortent du pipeline. Pour que les femmes puissent occuper des postes de leadership, il nous faut davantage de mentorat. C’est précisément ce qu’était le programme de ce matin. Si nous développons leur confiance en elles et si nous leur disons dès leur plus jeune âge que les possibilités sont infinies, nous verrons un plus grand nombre de filles dans les sciences. »

Les autres lauréates étaient :

  • Gugu Nolwandle Mahlangu, directrice générale, FDA Zimbabwe ; membre du Panel Consultatif des Experts de l’OMS sur la pharmacopée internationale et les préparations pharmaceutiques
  • Malebona Precious Matsoso, directrice générale, Département national de la santé d’Afrique du Sud
  • Clavenda Parker, première pharmacienne du Libéria et ancienne directrice de la FDA Libérienne

Le programme d’Excellence CePAT, qui est hébergé par l’USP, une organisation mondiale de santé publique dont la mission est de poser les fondements d’une vie plus saine par le biais des normes de qualité des médicaments, des aliments et des suppléments diététiques, célèbre les contributions uniques et précieuses des femmes africaines dans le domaine de la science et de la santé mondiale. L’USP a créé le programme CePAT W.I.S.E dans le but d’autonomiser et de parrainer des étudiantes et des professionnelles dans le domaine de la science et de les aider à atteindre des postes de leadership.

H.E. Ameenah Gurib-Fakim (right) the President of the Republic of Mauritius and a chemist by training, tours the Accra, Ghana, lab of the United States Pharmacopeial Convention (USP) Center for Pharmaceutical Advancement and Training (CePAT) with Ronald T. Piervincenzi, Ph.D. (left), chief executive officer, USP, and Geoffrey Togo of USP-Ghana (center).

L’Afrique constitue 12 % de la population mondiale, mais 25 % du fardeau des maladies et seulement 3 % du personnel de santé. Les femmes, qui représentent pourtant plus de 50 % de la population africaine, sont sous-représentées dans les effectifs. Alors qu’un nombre croissant d’africaines méconnues tracent de nouvelles voies vers le leadership et ouvrent des portes pour d’autres femmes dans ces domaines, ce programme, qui fait ressortir ces réalisations et permet de développer un pipeline de futures dirigeantes, n’a jamais été aussi nécessaire.

« La mission de l’USP-CePAT est de bâtir un effectif de santé mondiale robuste et durable répondant aux besoins de l’Afrique. Cet objectif ne peut être atteint qu’avec la pleine participation des femmes à tous les niveaux, des postes techniques à la haute direction », a déclaré Emily Kaine, M.D., première vice-présidente de l’USP pour la santé mondiale.

Le CePAT a pour mission de promouvoir la qualité comme base d’intégrité de la chaîne d’approvisionnement, en fournissant des opportunités d’apprentissage pointues pour les autorités réglementaires et les fabricants, en facilitant le transfert de connaissances parmi les professionnels, et en mobilisant l’innovation règlementaire à travers l’Afrique. Depuis sa fondation en 2013, le CePAT a formé 230 professionnels de 34 pays africains, optimisant leurs compétences, leurs connaissances et leurs carrières, ainsi que les fonctions réglementaires, d’assurance qualité et de contrôle de la qualité pharmaceutiques de leurs organisations.

Pour plus d’informations, contacter mediarelations@usp.org.

CONTACT : Anne D. Bell
301-998-6785 ;
adb@usp.org

Photo – http://mma.prnewswire.com/media/457544/Ron_Patrick_and_President_USP.jpg
Photo – http://mma.prnewswire.com/media/457545/USP_Tour_Photo.jpg